Rechercher
  • Blog Schneider Assurances

Manager en période de crise : télétravail quels sont les pièges à éviter?





Les entreprises ont saisi le télétravail de manière opportuniste en réaction au contexte particulier du confinement : c'est l'une des premières fois que les salariés peuvent profiter à cette échelle de cet amortisseur qui rend quand même les choses plus faciles au quotidien.


Le management à distance suppose la mise en place d'une architecture spécifique dans le pilotage des projets et le management du travail à distance ainsi que la mise à disposition de matériels et de logiciels sécurisés pour les salariés .


Le télétravail en contexte de confinement n'est pas sans risque, et peut mener à développer des pratiques addictives.

Stress, isolement social, incertitude, surcharge de travail …


L'addiction est une maladie, mais il est question de "pratique addictive" à partir de n'importe quel niveau d'usage. Dans cette période de confinement, tout le monde peut être concerné : Il peut y avoir des troubles de l'humeur, de dépression, une diminution de l'hygiène de vie, avec un rythme vie-sommeil chamboulé… Ce sont autant de facteurs de développement de pratiques addictives comme la consommation de substances psychoactives (alcool, cannabis…) ou comportementale (jeux en ligne, achats compulsifs…)

C'est pourquoi il est conseillé de s'imposer des règles de prévention basique : ne pas boire d'alcool tous les jours (même en faible quantité), mais aussi garder un cadre en se levant toujours à la même heure, s'habiller, se laver, et garder des liens sociaux notamment avec le travail.


Le rôle du manager en période de confinement : écoute et bienveillance.


Les managers peuvent jouer le rôle de précieux lanceurs d'alerte et de préventeurs sur ces questions de pratiques addictives. L'importance est de bien les sensibiliser aux bonnes pratiques et règles du travail à distance dès le départ.


Une situation de crise ne justifie pas tout : les dirigeants ne peuvent pas demander aux parents de travailler le soir en horaires décalés. Ce serait faire une journée et demie, génératrice de stress, de risques psychosociaux, qui sont là encore des facteurs de risque de développement de pratiques addictives. Il est conseillé aux managers de maintenir un cadre et de pérenniser le lien avec les salariés avec des interactions régulières.


A l'échelle des entreprises certaines directions auront un déclic et se diront que le télétravail peut représenter un vrai outil à l'avenir : en effet , plus de 20% de la population active pratiquait déjà le télétravail de manière régulière.



Quoi qu'il advienne, il serait bienvenu qu'à l'issue de ce conflit, les entreprises s'interrogent réellement sur la mise en place d'un plan B pérenne dans ce type de circonstances précises.

41 vues

©2020 Bureau Schneider Assurances tous droits réservés